Marcel Duchamp futuriste ?

L’oeuvre de Marcel Duchamp s’inscrit dès 1911, de manière singulière, dans le sillage de l’esthétique cubiste. Il semblerait que ce soit les peintures des futuristes – qu’il aurait découvert à l’occasion de l’exposition de ces derniers à Paris en 1912 – qui l’aient conduit à s’intéresser à la « représentation statique du mouvement ».

En 1912, il réalise Le Nu descendant un escalier, une oeuvre qui se présente comme la synthèse des influences cubistes, futuristes et des chronophotographies de Muybridge et Marey .
A l’occasion de l’exposition de l’Armory show à New York en 1913, présentant les nouvelles recherches européennes, son tableau suscite un vif scandale.

nudescendantunescalier.jpg  

Avec Roue de bicyclette, en 1913, Duchamp abandonne alors toute tentative de représentation du mouvement pour lui préférer la présentation du mouvement lui-même: « La Roue de bicyclette est mon premier ready-made, à tel point que ça ne s’appelait même pas un ready-made [...] J’aimais l’idée d’avoir une roue de bicyclette dans mon atelier. J’aimais la regarder comme j’aime regarder le mouvement d’un feu de cheminée. » Avec cette oeuvre, Duchamp introduit l’objet dans l’art, toutefois encore empreint des thèses futuristes sur le mouvement.

duchamp1.jpg

Par la suite, il élèvera les objets industriels au rang d’œuvre d’art, par simple déclaration, (exposition de son Urinoir ou Fontaine en 1917 aux Indépendants de New York) et les nommera ready-made.

urinoir.jpg
Cependant, l’objet de Duchamp, ne trouvera sa charge négative d’anti-art qu’après la naissance du mouvement Dada en 1916.

Valérie Bouriel



Laisser un commentaire

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres